Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Petit scarabée s'éveille...

Petit scarabée s'éveille...

... au pays des hommes libres : réflexions et travail en Thaïlande

Elections présidentielles et semaine des examens

Lundi 24 avril 2017

 

Je me réveille ce jour là de bon matin pour découvrir les deux candidats pour le second tour, Macron et Le Pen ! Mais quelle horreur ! 

Bref, je ne fais pas ce blog pour parler politique mais laissez moi vous dire que toute la semaine, tous les profs d'anglais que je croisais, au lieu de me dire bonjour, me demandaient si j'avais voté et si j'allais bien ! On m'a même consolé en m'offrant d'avance de la confiture, c'est pour dire si les gens ont suivi les news, qu'ils soient américains, anglais ou thaï !

Donc ce jour là, c'était du news binge drinking et ça me plaisait pas du tout...

 

Mardi 25 avril 2017

 

Avec les collègues, on parle politique française. Apparemment les news thailandaises parlent de nos élections tous les jours, je suis étonnée de cet intérêt si soutenu alors que nous en France, on reçoit peu de news sur la Thaïlande malgré leurs problèmes politiques plus sérieux que les notres (coup d'état militaire d'il y a 1 an je crois, à la mort du roi et restriction des libertés... mais les gens vivent normalement !). 

Ce jour là, je faisais passer l'examen des 2èmes années. 

Les étudiants ont créé des vidéos sur le thème des émissions télévisées en incluant des publicités. Donc j'ai eu droit à un journal TV avec de la météo, une émission touristique, un concours de chant et j'en oublie. Les étudiants devaient regarder les vidéos de chaque groupe et répondre à des questions de compréhension après un seul visionnage. Eh bien tous les élèves se marraient plus qu'ils ne répondaient aux questions, mais bon, fallait s'y attendre. ^^

En revanche, gros problème : après 2 heures (l'examen dure 3 heures), un étudiant arrive suuuuper en retard en disant qu'il avait... oublié la date de l'examen ! Il est trop tard pour que je lui fasse passer l'examen et en plus je ne connais pas les règles de l'université concernant le retard à un examen, mais il me semble logique de penser qu'après deux heures de retard, c'est un peu fort ! 

Donc je dis à cet étudiant qu'il ne peut pas passer l'examen et qu'il faut donc qu'il s'en aille de la salle, que je dois toujours surveiller, tout en le grondant dans le couloir pour avoir oublié ce jour ci important. Sauf que je découvre à la fin de l'examen et en retournant dans mon bureau ma collègue, qui m'annonce que l'étudiant est allé signaler au secrétariat administratif qu'il n'a pas pu passer l'examen, qui a ensuite transmis le message au secrétariat des langues étrangères, et qui a donc transmis le message à la chef du département. Apparemment, les étudiants ont droit de soumettre une demande pour repasser l'examen en cas de non présentation. 

Ma collègue m'explique donc que maintenant, c'est un comité qui va devoir étudier sa demande pour voir ensuite s'il peut passer son examen ou non. Ce qui me semble un peu fort et carrément bizarre en sachant que c'est la faute de l'étudiant s'il n'a pas pu passer l'examen ! 

Bref, je vais devoir attendre une semaine pour savoir la décision du comité et je stresse parce que je vais devoir moi aussi justifier mes actions et prouver que j'avais bien dit à tout le monde la date de l'examen. Donc voilà, début de semaine pas cool !

 

Mercredi 26 avril 2017

 

Ce jour là, examen des 3èmes année et il y a juste eu UNE étudiante qui est arrivée 15 minutes en retard et qui m'a fait une frayeur pas possible, surtout après le problème de l'examen du mardi ! 

 

Jeudi 27 avril 2017

 

Pas d'examen ce jour là donc je déjeune tranquillement dans mon coin sans remarquer que N. a essayé de m'inviter à déjeuner avec des étudiants. Zut, je voulais savoir ce que ça fait ! Je me rends à la fac dans mon bureau pour corriger les copies d'examen et là, N. m'interrompt en me proposant d'aller faire du shopping à Pattaya avec une élève (qui conduira). Je me dis pourquoi pas, donc en route ! Au lieu d'une heure, cela nous a pris 2h30 pour arriver à destination à cause du traffic. On dine d'un shabu-shabu, sorte de fondue japonaise mais style thaïlandais car buffet (on se sert des ingrédients qui tournent autour des tables et on cuit comme on veut dans un grand pot). 

Mon achat du jour ? Des Vans à prix cassés à environ 25,40 euros !^^

 

 

Elections présidentielles et semaine des examens

Vendredi 28 avril 2017

 

Mon dernier cours de français avec les étudiantes en mineur de français ! On finit plus tôt vers 11h car en allant faire des courses à Pattaya, j'en ai profité pour acheter du pain et du brie pour faire gouter aux élèves, en plus du gâteau au yaourt (au micro-ondes) que j'ai fait moi-même. Conclusion : elles trouvent le fromage bizarre, un peu amer mais elles ont adoré le gâteau ! Etrange, moi c'est l'inverse...^^

On m'annonce une nouvelle énervante : je ne serai pas payée ce mois d'avril non plus ! En effet, à cause des jours fériés du au Nouvel An thaï, les personnes du service financier n'ont travaillé sur mon dossier qu'à partir du 18 avril ! Pas assez de temps donc avant le 25 avril, date à laquelle ils versent le salaire de tout le monde ! Oh là là, la lenteur administrative des universités....

 

Samedi 29 avril 2017

 

Journée où je règle mon loyer + ménage + lessive. Et même avec ça, j'ai eu le temps de m'ennuyer, tellement que j'ai appelé Emily qui m'a alors proposé de la rejoindre dans un café. Là, elle m'a parlé de quelque chose qu'elle a remarqué sur la culture éducative en Thaïlande, puisqu'elle a eu l'occasion de visiter des écoles primaires et autres structures dans son travail. 

Elle m'explique que les enfants, depuis la primaire jusqu'à la fin du lycée, ne redoublent jamais aucune classe, même s'ils ont des mauvaises notes. Ce qui fait qu'à leur entrée à l'université (publique du moins), avec les examens qu'ils doivent passer à la fin de chaque semestre, c'est la première qu'ils doivent travailler dur pour réussir. Et encore, le redoublement à l'université se fait très rarement, et uniquement dans des cas graves, comme un absentéisme complet ou autre. Donc en somme, le diplôme que les étudiants reçoivent à la fin de leurs études... n'a aucune valeur ! 

Ces explications m'éclairent un peu plus sur l'attitude des étudiants quand je leur donne leurs notes : intéressées certes mais quelque peu désinvolte. Parce que même s'ils ont des mauvaises notes et même si moi, enseignant, je juge qu'ils n'ont pas le niveau pour passer en classe supérieur, ils passeront quand même ! D'où le niveau déplorable de français des étudiants de 4ème année que j'ai rencontrés ! Mais oui, tout s'explique ! Et soudainement je réalise à quel point c'est "une chance" de pouvoir redoubler dans mon pays et que le rôle de l'université et des enseignants est bien plus qu'une simple passation de connaissances : c'est bien une préparation à leur future vie professionnelle que nous devons viser en tant que professeurs ! 

Soudainement je suis reconnaissante envers mes profs pour m'avoir souvent fait la morale et pour avoir été aussi durs en classe (même si bien sûr des sadiques se promènent ici et là). Sans cela, je n'aurais pas mentalement "l'habitude" de faire des efforts et de travailler dur dans mon travail ! Tandis que pour ces étudiants, travailler dur n'a pas de sens vu qu'ils obtiennent au final ce qu'ils veulent ! Mon dieu, imaginez la vision de la vie qu'ils doivent avoir : pas la peine de faire des efforts, j'aurai ce que je veux ? Bon, je dramatise un peu, mais quand je pense à ce qui s'est passé mardi, et au fait que l'étudiant a fait une demande administrative pour passer un examen qu'il a oublié - alors que ça aurait été totalement irrecevable en France - je me dis que oui, cette pratique éducative a un certain impact sur le mental de ces enfants ! 

Bref, j'en apprends tous les jours, et pas des bonnes !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article