Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Petit scarabée s'éveille...

Petit scarabée s'éveille...

... au pays des hommes libres : réflexions et travail en Thaïlande

Travail, argent... et mariage !

Mardi 4 avril 2017

 

J'arrive tôt le matin pour aller voir Unni et son cours de kimbap aux étudiants ! Vive la bouffe coréenne ! Elle m'en donne une part dans un tupperware à manger pour mon midi et heureusement, car j'ai été occupée de 10h à 12h30 à corriger les projets des L4, qui doivent réaliser une brochure sur un sujet de leur choix. Je corrige leurs fautes de français, principalement. 

Travail, argent... et mariage !

Alors, ce dont je n'avais pas parlé dans le post sur la semaine dernière, c'est que mes collègues m'ont révélé que je n'allais probablement pas être payée ni ce mois ci (mars) ni peut-être le mois suivant (avril) ! Comment ? Mais pourquoi ?

Parce que mon dossier pour le permis de travail était encore jusque là coincé dans le bureau des affaires internationales et que la personne doit aller le transmettre en personne au bureau régional sur le travail ou quelque chose comme ça. Alors qu'on est en fin de mois et que mon certificat médical n'est valable "que" 1 mois ! Si on me force encore à faire une autre visite médicale à 1000 bahts, je refuse direct tant qu'on ne me file pas l'argent pour le faire ! Je leur montrerai le pouvoir de la grève à la française, tiens !

Toujours est-il qu'en attendant, je suis vraiment à court d'argent ! Pas littéralement bien sur, mais je dois laisser de l'argent sur mon compte courant pour qu'il continue à faire les opérations qu'il fait chaque moi, donc je ne veux pas y toucher ! On me parle alors d'un "prêt" que l'université me ferait, après soumission des papiers réglementaires qui expliqueraient que le service financier me fasse un prêt d'argent qui sera ensuite déduit de mon salaire (lorsqu'ils sera ENFIN versé !). 

Quoi, encore des papiers ? C'est ma collègue C. qui s'en charge, mais je n'aime pas ça. Techniquement parlant, elle m'explique que la fac versera en fait l'argent sur le compte bancaire de ma collègue qui ensuite pourra me le donner (selon une amie, ce serait certes tarabiscoté mais c'est tout simplement que je ne suis pas encore reconnue comme employée de l'université, donc il ne peut verser cet argent qu'à une personne reconnue par l'université). 

Et encore, une fois les papiers remplis, on ne me dit pas quand est ce que le "prêt" sera versé ! Alors que je pars à Bangkok la semaine suivante ! Donc oui, je stresse ! Surtout que je dois payer mon loyer avant le 8 du mois et qu'il est dans les 5000 bahts, soit le quart de mon salaire ! 

Bref, ce mardi là, alors que je mange à la va-vite, mon ami N. s'inquiète parce qu'on lui a dit que mon permis de travail est prêt, sauf que personne n'est disponible pour aller le chercher avec moi à l'Office. Ce qui signifierait que je devrais annuler mon cours et celui de N.!

Mais heureusement, quelqu'un se dévoue (!) pour y aller demain avec moi, alors je me rends précipitamment en cours. 

Après cela, N. m'annonce qu'on lui a donné le chèque avec mon prêt ! (oui, parce qu'il y a eu des problèmes de signature et toutim, donc au final, N. a signé les papiers et c'est à lui qu'on a donné l'argent). Il me dit qu'il va le mettre sur son compte et me le transférera demain sur mon compte bancaire thaïlandais. 

 

Après cela, tous les étudiants de L2 avec qui je viens d'avoir cours s'introduisent tous dans la salle des profs ! Ils arrivent avec un tupperware rempli d'eau + un tupperware vide + un bol en aluminium ouvragé. N. m'explique que pour le nouvel an, habituellement, il existe une cérémonie que les étudiants effectuent pour honorer leurs professeurs (et normalement un peu plus âgés ou retraités mais bon, N. s'y colle). N. enfile un collier de fleur autour des ses mains qu'il joint. Chaque élève prend le bol pour prendre un peu d'eau (parfumée au jasmin) pour ensuite le verser sur les mains de N. tout en prononçant ses voeux ou ses souhaits (N. me traduit des choses comme "Je veux avoir une bonne note à l'examen final !"). N. va ensuite asperger du bout des doigts la tête de l'étudiant en lui rendant ses voeux. C'est vraiment très étrange et solennel car pendant que je regarde la scène se répéter sous mes yeux 23 fois (23 étudiants !^^), ceux-ci sont déjà tous agenouillés autour de la table, prenant un à un la place de celui a accompli la cérémonie. 

Après cela, c'est mon tour ! J'ai droit à mon collier de fleurs ! Les élèves parlent en français et me souhaitent une bonne santé (que j'espère vu que mes problèmes de digestion ne sont pas finis !) et je réponds merci, merci, bonne chance. J'ai eu une étudiante qui m'a dit qu'elle voulait 16 pour l'examen !^^

Mais dans l'émotion de la cérémonie - c'est que c'est émouvant tout ça - j'ai oublié d'asperger les étudiants alors je fais un "aspergement" général !^^

Voici les fleurs ! Elles sentent bon !^^

Voici les fleurs ! Elles sentent bon !^^

Nous dinons ensemble avec N. puis nous nous rendons ensemble dans un grand supermarché grossiste, MAKRO. Il se trouve que le lendemain (mercredi), il y a une cérémonie d'offrande tôt le matin pour les moines, afin de célébrer le nouvel an qui se déroulera le 13 avril (mais la fac sera fermée à ce moment là, donc on fait la cérémonie avant). Eh oui, pas de laïcité ici !^^

Et quand on dit offrande, on parle de nourriture sèche facile à conserver, comme les jus de fruits emballés individuellement, les nouilles instantanées, les gâteaux ou autres. J'en profite pour m'acheter.... du parmesan, un peu moins cher qu'en supermarché. Eh oui, il me faut ma dose de fromage sur mes pâtes, quoi ! Sinon c'est pas des pâtes !^^

Mercredi 5 avril 2017

 

Lever vers 5h30-6h afin d'assister à la cérémonie d'offrandes à l'université. N. vient me rejoindre en voiture, on mange un léger petit-déjeuner puis on arrive devant le hall d'entrée du bâtiment des sciences humaines et sociales. Il y a juste quelques enseignants et staff de chaque département mais on doit au moins être une cinquantaine à s'être réunis. Après un sermon des moines, nous nous alignons tous afin de donner la nourriture aux moines. Et puis c'est fini ! 

Ensuite, je vais attendre dans mon bureau pour dor... travailler en attendant que l'une des secrétaires, K. m'accompagne pour aller chercher mon permis de travail. Le RDV était originellement à 10h... nous finissons par partir à 13h ! N. n'est pas content de ce retard, moi ça ne me gêne pas, sauf que je rate à cette heure là la cérémonie officielle de l'université pour honorer les professeurs (par les étudiants), similaire à ce que j'ai eu hier dans le bureau de manière informelle ! Suis juste déçue de ne pouvoir y assister mais bon, mon permis est plus important. 

Nous nous rendons donc dans le bureau régional du travail (ou quelque chose comme ça) et puis après divers méandres administratifs, je finis par payer 1500 bahts (soit 41 euros) de ma poche pour payer le permis, avant d'aller le chercher. Sauf que quand on me le remet en mains propres, je remarque que mon nom est mal écrit ! On signale tout de suite l'erreur puis ils réimpriment le nouveau permis en 15 minutes environ. Après cela, nous nous rendons dans l'équivalent du Trésor Public pour que j'obtienne un numéro fiscal pour les impôts ! En effet, les impôts sont directement déduits de mon salaire donc je n'aurai pas de déclaration d'impôts à faire lorsque je partirai à la fin de mon contrat ! Pratique ! 

Comme nous avons fini avec K., j'essaie d'aller à ma banque pour changer le code secret de ma carte de crédit (ah oui, j'ai dit que j'avais oublié mon code ? Je devais tellement être dans le coaltar lorsque j'ai fait mon compte en banque que je l'ai oublié.... c'est trop bête....) mais il y a trop de monde alors j'abandonne et je retourne à la fac pour mon cours de 16h. Nous révisons encore une fois le discours indirect et là, ça se passe mieux. 

Je vais ensuite diner avec Unni et N. dans un restaurant coréen de la ville. En effet, N. avait très envie de faire la connaissance de Unni, mais comme ils n'ont aucune langue de communication en commun (lui : thai, anglais, français et elle : juste le coréen), eh bien ça ne communiquait pas bien. Bref, je vais jouer la médiatrice entre les deux, même si avec du thaï basique, Unni arrive à se débrouiller. Nous nous rendons dans un buffet coréen tenu par un vrai coréen. Nous nous servons de divers viandes que nous faisons cuire nous-mêmes à notre table. Et selon mes compagnons, c'est pas cher pour ce que c'est (dans les 350 bahts soit 9,50 euros). 

 

Le soir en rentrant, je découvre un cafard sur ma porte ! Et il vole en plus ! Je me barricade dans mon lit en attendant de pouvoir faire le ménage à fond...

Jeudi 6 avril 2017

 

Passage à la banque pour changer mon code PIN. Sauf que une carte bleue = un seul code qu'on ne peut pas changer. Donc je dois racheter une nouvelle carte bleue (et détruire l'ancienne) pour avoir un nouveau code... Tant pis, ça coûte juste 2,70 euros, et puis je n'arrive vraiment pas à m'en rappeler, mais quelle conne ! Ce jour-là, je fais un énorme nettoyage à fond pour enlever tous les indésirables. Je vais jusqu'à nettoyer le frigo pour être sûre et je fais une lessive. Mais toujours aucune trace du cafard. Pourquoi, mon dieu ???

Vendredi 7 avril 2017

 

Ce jour là, j'ai divers RDV avec des étudiants de L4 pour corriger leurs projets de fin d'année. Apparemment, dans 2 semaines, ils devront présenter leurs travaux devant un jury qui les notera, et comme entre temps, il y a la fête de l'eau et que c'est férié, eh bien je ne serai pas là pour corriger ou les aider. Donc c'est le défilé des étudiants dans mon bureau ! Et quels projets ! Deux projets sur le tourisme à Bangkok (notamment les déplacements en bateau, super utile pour moi vu que je vais justement à Bangkok la semaine suivante, l'étudiante me donne gentiment une copie car elle sait que je pars !), un sur le tourisme médical et l'extension de visa pour des raisons médicales, un sur les plats en Thaïlande, un autre sur comment utiliser les bus près des sites touristiques à Bangkok... Il y a des tas de bonnes idées pour aider les étrangers en tout cas !^^

Je vais expliquer à nouveau (je ne me rappelle plus si je l'ai déjà fait) mais la semaine qui suit, comme c'est le Nouvel An thaïlandais, c'est férié. Cela correspond aussi au festival de l'eau où tout le monde s'asperge d'eau pour se rafraichir car ce sont les jours les plus chauds de l'été. Après avoir parlé aux étudiants, qui m'ont annoncé qu'ils n'allaient pas venir en cours la semaine prochaine, j'ai réussi à me prévoir une semaine de vacances à Bangkok (du lundi 10 avril au mardi 18 avril). Donc je travaille aussi pour préparer les cours que j'aurai la semaine de mon retour des vacances. 

Après cela, je vais diner avec ma collègue prof de français, C. car nous devons nous organiser pour le weekend qui arrive ! En effet, nous nous rendrons dans la province de Chantaburi pour assister à un mariage franco-thaï traditionnel et pour aider à la traduction des divers évènements. Or, nous sommes vendredi et nous devons partir demain samedi, et je ne sais toujours pas quoi mettre pour le mariage ! On m'avait dit que dans ce genre de mariage, il y a un code couleur mais je n'ai toujours aucune info ! 

Et pendant que nous dinons dans un restaurant vietnamien, je n'ai pas plus d'informations. Comme je m'inquiète, on va faire du shopping à Central qui est tout près, mais je ne trouve rien à me mettre et C. me dit que ça ne sert à rien de dépenser de l'argent pour un seul évènement... Elle a raison mais quand même ! J'ai juste ma garde robe de professeur de français classe mais simple, et je ne sais pas si ça va aller pour un mariage ! 

Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !

Samedi 8 avril 2017

 

Ca y est, c'est le départ pour un weekend de folie ! 

Vers 9h15, l'amie de C. arrive avec son fils nous chercher dans sa voiture pour nous rendre tous ensemble dans la province de Chantaburi ! Oui bon, la voiture de C. est au garage, donc elle a demandé à une amie de nous y emmener. C'est cette amie d'ailleurs qui m'a prêté le micro-ondes !

Bref, c'est parti pour 2 heures de route en chansons ! Oui, mais des comptines en anglais dont le fils est raide dingue ! Sauf que c'est moi qui devient folle à force d'écouter ces trucs si joyeux et dégoulinants de bons sentiments.... Beurk ! 

Nous nous arrêtons en chemin pour saluer les parents d'une amie à C. qui se trouve actuellement en France. Ils ont planté un champ de tournesols près de leur maison au bord d'un lac/barrage qui, ils espèrent, ameutera des touristes pour le futur. En tout cas, c'est magnifique et nous en profitons pour faire une séance photo !

Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !

Nous allons ensuite déjeuner ensemble dans le coin. J'ai essayé de payer l'addition en secret mais selon le point de vue des deux thaïlandaises, comme je suis l'invitée ou l'étrangère de service, je ne dois pas payer. Sauf que ça me dérange de toujours recevoir et de ne pas pouvoir repayer les gens de leur gentillesse...

Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !

Nous arrivons ensuite à l'hôtel (environ 900 bahts pour moi soit 25 euros pour une nuit, ce qui est pas mal !) et je me rends dans ma mignonne petite cabane pour essayer en vitesse des vêtements que C. me prête pour le mariage. Sauf que rien n'est à ma taille...

Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !
Travail, argent... et mariage !

Après avoir un peu visité les environs de l'hôtel, nous allons rencontrer la mariée à son hôtel afin d'avoir plus d'informations sur le déroulement de la cérémonie le lendemain, dimanche. 

A notre arrivée, je constate déjà qu'à l'entrée des visiteurs de l'hôtel, la petite table est bourrée à craquer de bouteilles de bières vides... et il n'est que 17h30 ! Ai-je oublié de dire que la famille du marié n'est pas juste française mais marseillaise ??!! Les répliques en marseillais fusent de partout et je ne comprends rien du tout, en bonne parisienne que je suis ! Qu'à cela ne tienne, je fais ma thaïlandaise avec mon visage passe-partout et j'évite de parler en français. De toute manière, nous ne rencontrons formellement que la mariée (et en coup de vent le marié) et c'est C. qui prend en charge la discussion. 

Le programme : 

- cérémonie au temple vers 6h-6h30

- cérémonie à l'hôtel vers 9h avec échange des alliances, suivis de spectacles de danse

- nous pouvons partir vers 12h. 

Après cela, nous rencontrons la mère du marié et nous discutons un peu avec. Ce mariage a fait qu'elle a pris l'avion pour la première fois et elle est enchantée de tout ce qu'elle voit et de ce qu'elle vit. Elle nous explique que la mariée est professeur de danse thaï et que lors d'une représentation à Marseille, son fils a hébergé certains danseurs chez lui et a ainsi fait connaissance avec la mariée. Ca a été un coup de foudre apparemment. Ils communiquent tous les deux en anglais, et comme lui travaille en France, c'est elle qui ira vivre en France avec lui (d'où sa demande de cours de français). 

Au cours de la conversation, la maman finit par me demander où est ce que j'ai étudié pour apprendre le français.... Je ris intérieurement avant de lui répondre que je suis française ! 

Le paysage aux abords de l'hôtel où se déroulera la cérémonie
Le paysage aux abords de l'hôtel où se déroulera la cérémonie
Le paysage aux abords de l'hôtel où se déroulera la cérémonie
Le paysage aux abords de l'hôtel où se déroulera la cérémonie
Le paysage aux abords de l'hôtel où se déroulera la cérémonie
Le paysage aux abords de l'hôtel où se déroulera la cérémonie
Le paysage aux abords de l'hôtel où se déroulera la cérémonie

Le paysage aux abords de l'hôtel où se déroulera la cérémonie

Après cela, nous rejoignons l'amie de C. pour aller diner dans le centre-ville. Nous nous perdons un peu mais nous finissons par aller diner dans un restaurant très connu, si fameux que l'on m'explique que lorsque la famille royale vient dans la région, c'est dans CE restaurant qu'ils commandent à manger. D'ailleurs, on y mange un plat traditionnel de la région qu'on ne peut trouver nulle part ailleurs en Thaïlande ! J'aime bien comment on me fait de la publicité...^^

En tout cas, c'était bon !

Travail, argent... et mariage !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article