Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Petit scarabée s'éveille...

Petit scarabée s'éveille...

... au pays des hommes libres : réflexions et travail en Thaïlande

Quasi-meurtre à la française et balade

Jeudi 16 février 2017

 

Le réveil sonne. 

Je me lève, difficilement, car depuis mon arrivée dans ce pays, je ne me suis encore jamais levée au chant du coq (oui, y en a un qui crie vraiment à 6h du matin... bon OK 3h, mais il re-chante après à 6h).

Pour cette journée, les collègues m'ont demandé de venir aider/assister/faire la mascotte auprès des élèves, car aujourd'hui est un jour... spécial.

Après une dure marche sous le soleil du matin (et ça tape le matin, oui monsieur !), j'arrive enfin à la faculté. Mais qu'est ce qui agite les étudiants de si bon matin ? Dans une grande salle vide avec une estrade au bout se prépare.... la Journée de la gastronomie française ! J'appris plus tard que c'est une association de professeurs de français qui est venue organiser cet évènement dans l'université, un petit groupe de 5 femmes du 3ème âge parlant toutes français (sauf avec moi !).

Le menu de la journée ?

Salade verte, pâtes à la carbonara et tarte à la banane.

Hum, voilà une bien mystérieuse combinaison qui mérite des recherches plus approfondies. Après l'investigation des locaux et entretien avec des témoins (mes collègues, quoi), je découvre que la banane reste le fruit le moins cher à utiliser ici (vu que tous les 200 étudiants de la section FLE vont faire chacun chaque plat, depuis l'entrée au dessert). Donc acheter 200 bananes plutôt que des pommes - qui sont plus chères que les bananes - est beaucoup plus viable financièrement. 

Après tout le decorum des présentations et discours d'ouverture, nous entrons enfin dans le vif du sujet ! Le groupe d'étudiants se divise en deux, l'un pour faire les pâtes, l'autre pour faire la tarte. Je me dirige ardemment vers cette dernière section afin de constater de mes yeux propres que la tradition pâtissière des tartes soit bien conservée. 

Les étudiants ont tous sur leurs tables un bol pour mélanger le beurre, le sucre, l'oeuf et la farine afin de faire une pâte sablée maison. Oooh, mais ça me parait bien tout ça ! En plus, avec la chaleur omniprésente, le beurre est déjà à moitié fondu, donc le mélange se fait facilement. Les étudiants disposent ensuite la pâte dans une barquette en aluminium. Mais oh, sacrilège ! Les étudiants ne font que déposer la pâte dans le fond de la barquette ! Mais une tarte, ça croustille sur les côtés ! Mettez moi de la pâte sur les bords ! Au meurtre ! A l'assassin !

Je passe dans toutes les tablées pour corriger ces malheureux ignorants. Grâce à mon autorité de prof de français (ou plutôt de nana qui crie en français "Mettez de la pâte partouuuuut !", l'opération réussit. Sauf que le roulement des étudiants entre chaque plat s'est fait trois fois, alors j'ai dû m'amuser à répéter pour trois fois consécutives qu'il fallait mettre de la pâte sur les bords... Mais j'ai accompli mon devoir de française consciencieuse !

Quant aux pâtes à la carbonara, les pâtes étaient déjà cuites à l'avance, il s'agissait juste de faire cuire le lard - déjà coupé par les profs avant - et mettre la crème pour ensuite y jeter les pâtes, le fromage et le jaune d'oeuf. Rien de sorcier là dedans, je n'avais rien à faire. Mais l'absence d'oignons !! Je sais que certains aiment ne pas en mettre, il n'y a pas de recette fixe, mais tout de même ! Des pâtes à la carbo sans oignons, c'est comme une quiche lorraine sans lardons ! Il manque un petit quelque chose, quoi ! Mais là, je n'ai rien pu sauver. Où aurais-je pu trouver des oignons ?

Quant à la salade, il n'y avait rien à faire. Les étudiants avaient déjà coupé et la salade avant et les professeurs avaient ramené leur propre vinaigrette : un mélange d'huile d'olive, de vinaigre balsamique, de moutarde de dijon et d'ail, qui était superbe ! Mais si c'est juste ça, la salade verte, autant faire une césar avec des croûtoooooooons ! Pourquoi tous ces manques, pourquoi ?

Quasi-meurtre à la française et balade
Quasi-meurtre à la française et balade
Quasi-meurtre à la française et balade
Quasi-meurtre à la française et balade
Quasi-meurtre à la française et balade

Au final, je n'ai pas pu manger tellement de pâtes (juste une cuillerée) car il aurait fallu demander aux étudiants et je n'ai pas voulu les priver de goûter des pâtes à la carbonara alors que moi, je peux en manger quand je veux. Donc je me suis goinfrée de salade et de salade. J'ai tout de même réussi à manger de la tarte à la banane, et je dois dire que la pâte sablée était magnifique, très goûteuse ! Je ne sentais pas le goût de la banane mais la pâte ! Oh oui, du beuuuuuuurre !

La journée s'est terminée vers 13h, puis tous les élèves travaillent de concert pour ranger la salle et toutes les décorations. Ce qui est impressionnant, c'est cette organisation bien réglée qui fait que chaque étudiant se dévoue à une tâche. Les professeurs n'avaient rien à faire, c'est pour dire !

Après cela, ma collègue C. m'aide à obtenir une lettre de la directrice du département afin que je puis ouvrir un compte en banque. C. m'accompagne d'ailleurs gentiment à la banque et m'aide à faire toutes les procédures (très simples). Puis elle m'emmène faire une balade en voiture en longeant la côte et me fait découvrir la plage de Bangsaen. Je suis ravie de découvrir enfin tous ces paysages, car sans voiture, il est en fait très difficile d'accéder à tous ces coins. On est aussi passé dans un coin où les singes sont habitués à l'homme et se baladent en liberté dans la rue et sur la route. Ma collègue m'a expliqué qu'ils chapardent de la nourriture quand ils peuvent et qu'il faut donc faire attention. Ils n'hésitent pas à sauter sur les gens (je l'ai même vu !) et un d'entre eux a même sauté sur la voiture côté passager où j'étais ! Heureusement que la fenêtre était fermée (et elle l'est toujours grâce à la clim). 

Impressionnant à voir !

Quasi-meurtre à la française et balade
Quasi-meurtre à la française et balade
Quasi-meurtre à la française et balade
Quasi-meurtre à la française et balade
Quasi-meurtre à la française et balade
Quasi-meurtre à la française et balade
Quasi-meurtre à la française et balade
Quasi-meurtre à la française et balade
Quasi-meurtre à la française et balade
Quasi-meurtre à la française et balade
Quasi-meurtre à la française et balade
Quasi-meurtre à la française et balade
Quasi-meurtre à la française et balade
Quasi-meurtre à la française et balade

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article