Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Petit scarabée s'éveille...

Petit scarabée s'éveille...

... au pays des hommes libres : réflexions et travail en Thaïlande

Semaine 1 - Ariland Farm

Dimanche 1er mars à dimanche 8 mars 2015

Me voilà de retour en ferme après 2 petites semaines de pause à Séoul !

J'en suis déjà à ma 5ème ferme, prête pour de nouvelles expériences ! Que le temps passe vite ! L'hiver touche à sa fin, je le sens dans l'air qui se réchauffe et dans le soleil qui brille chaque jour plus fort... Aaaah, faites que le printemps arrive vite ! ^^

La ferme où je travaille se trouve sur la côte ouest de la Corée, près d'une ville appelée Seochon. J'ai fait le chemin en train depuis Séoul, et l'expérience était intéressante aussi : mon premier train bas prix (il existe différentes catégories de trains allant de bon marché à plus classe) et je me rappelle m'être assise près de la fenêtre dans un wagon vide, juste à côté de la place que m'indiquait mon billet, et me faire jeter dans cette même place à la station suivante par la personne qui voulait absolument avoir la place qu'on lui avait attribuée, ne voulant absolument pas échanger nos places...^^

J'arrive dans un endroit qui respire... la rénovation à tous les coins : la maison principale des hôtes est en pleine rénovation, il y a des planches partout et des outils par-ci et par-là... Ma chambre se trouve juste en face de leur maison, dans la guest house qu'ils possèdent juste à côté de leur maison. Qui soit dit en passant possède des panneaux solaires ! Oho, leur implication environnementale fait plaisir à voir ! Bien entendu, il y a environ 5 poubelles de tri à l'extérieur, et... aucune poubelle dans ma chambre. Merci.

J'ai autrement tout le confort dont j'ai besoin !^^

La personne qui m'a accueillie à mon arrivée s'appelle Sam (on prononce Sèm, ça a un sens en coréen mais c'est pas son vrai prénom), et il est né la même année que moi ! Fait intéressant à signaler, parce qu'il est rare que je rencontre non seulement quelqu'un de mon âge, mais aussi un enfant de fermier impliqué dans le travail de ferme, futur successeur. Je vais avoir des tas de questions à lui poser sur ses choix de vie concernant la ferme...

Comme j'arrive un dimanche, Sam me dit que la famille est actuellement à l'église, qu'ils sont tous chrétiens et qu'ils ne travaillent donc pas ce jour-là. Il me fait visiter le domaine et me nomme toutes les différentes fleurs qui parsèment leur énorme jardin...

Oooh, en fait, c'est une ferme aux fleurs et aux patates douces !

Le jardin entier est rempli d'arbres aux camélias, de petites pousses qui montrent déjà leur tête, de blueberries (je sais plus comment on dit en français).

Sam m'emmène vers une grande plaque de pierre, où il est écrit : "Cet endroit est le centre du monde". Sam m'explique ainsi que son grand père, qui a fait installer cette pierre et donc son inscription, avait l'ambition de faire de cette ferme le centre du monde ! Quelle ambition n'est-ce pas ? Il m'explique ainsi que son propre père (l'hôte donc) a voulu poursuivre ce rêve et qu'il est donc la 3ème génération à vouloir avancer vers la réalisation de ce but.

Et je trouve qu'ils ne se sont pas mal débrouillés jusque là : en effet, j'apprends plus tard que Sam a fait du wwoofing en Australie et que c'est lui qui a ensuite incité son père à entrer dans le programme Wwoof Korea en tant qu'hôte. Ainsi, depuis environ 5 ans (2015 est la 5ème année), des gens du monde entier sont venus dans cette ferme... Moi je dis que le rêve touche un peu à son but !^^

Sam m'explique aussi que chaque avril, toutes les fleurs de la ferme seront écloses et qu'à ce moment là, ils organisent un festival de fleurs. D'où la présence de la guest house ! Je suppose aussi que le but est de faire connaitre ce festival au monde entier, donc je fais un peu la pub ici...^^

Mais je trouve vraiment intéressant d'avoir créé une ferme aux fleurs. Toutes les fleurs ne sont pas encore écloses pour le moment, mais quand je m'y promène, c'est déjà un vrai paradis !

Guesthouse + jardin
Guesthouse + jardin
Guesthouse + jardin
Guesthouse + jardin
Guesthouse + jardin
Guesthouse + jardin
Guesthouse + jardin
Guesthouse + jardin
Guesthouse + jardin
Guesthouse + jardin
Guesthouse + jardin
Guesthouse + jardin
Guesthouse + jardin
Guesthouse + jardin
Guesthouse + jardin

Guesthouse + jardin

Mon travail tourne autour des 2 éléments les plus importants de la ferme : les fleurs et les patates douces. 

 

En ce qui concerne les patates douces (goguma en coréen), je sais qu'ils en vendent à une boulangerie de la ville. Autrement ils reçoivent des commandes de goguma séchées, ce à quoi j'ai participé lors de mon premier jour de travail. Il faut savoir que les goguma sont plantées au début du printemps et récoltés en automne, car ce sont des plantes (dixit wikipedia) tropicales. Recevoir une commande en hiver signifie piocher dans la réserve prévue à cet effet... et c'est bien moisi... T-T

Toujours est-il que je les épluche (5kg de patates, je l'avais encore jamais fait et mes doigts étaient morts après), Sam les cuit après dans une grosse machine et comme la commande était urgente, je suis réquisitionnée le soir (bon, on m'a demandé gentiment hein) pour les couper en frites. Une machine se charge ensuite de les faire sécher et le lendemain, j'ai aidé à l'emballage. Voici ce que ça donne : 

Semaine 1 - Ariland Farm
Semaine 1 - Ariland Farm

L'autre travail que je fais est de couper des bulbes de fleurs dans une cave en dessous de la guesthouse avec 2 ou 3 Halmoni (grands-mères) qui travaillent pour la ferme en extras. En voyant les photos ci dessous, on peut voir...rien, parce que c'est justement un gros fouillis de racines filandreuses, de terre séchée et de petits bouts ronds, qu'on appelle en coréen "nun", c'est à dire "oeil". Ce petit bout est tout simplement le futur bourgeon de fleur et comme un bulbe a plusieurs "yeux", il faut couper de sorte à n'avoir plus que des bulbes à 1 ou 2 yeux. 

Voici les merveilles :

La photo de gauche ressemble à un insecte, hein ?
La photo de gauche ressemble à un insecte, hein ?

La photo de gauche ressemble à un insecte, hein ?

Et en bonus, un bulbe bien nettoyé qui ressemble à une girafe !^^

Et en bonus, un bulbe bien nettoyé qui ressemble à une girafe !^^

Je travaille aussi dans le grand champ de jonquilles : en effet, depuis 7 ans, ils n'ont pas touché au champ ce qui fait que tous les plants de jonquilles sont serrés les uns contre les autres. J'ai donc dû à un moment les retirer de la terre, les trier entre gros et petits (la ferme vend les gros plants de jonquilles à des fleuristes) et on les a ensuite bien replantés (les gros), bien espacés les uns des autres. 

Voici :

Les champs bien retournés
Les champs bien retournés

Les champs bien retournés

La ferme cultive aussi bien d'autres choses : 

- des cacahuètes (peanuts)

- des pastèques

- des fleurs et des petits légumes divers pour leur usage personnel. 

J'ai d'ailleur aidé à mettre les graines dans des petits pots dans une des serres :

Semaine 1 - Ariland Farm
Semaine 1 - Ariland Farm

Ils cultivent aussi leur propre riz et en revendent une partie sous forme de tteok, le fameux gâteau de riz coréen. Comme le tteok se vend plus cher que le riz, ils ont donc dans leur ferme une usine de tteok où j'ai eu l'occasion d'en faire juste une fois. Après avoir changé mes bottes pour des bottes stérilisées, on entre dans la salle de travail (sorte de grande cuisine) et on utilise du riz laissé à tremper pendant 10 heures. On l'insère dans une machine qui le transforme en farine, puis on ajoute de l'eau à cette farine pour créer la pâte de tteok. On met cette pâte dans des moules carrés qu'on fait cuire à la vapeur jusqu'à ce que ce soit cuit (10 à 15 minutes). Après cela, on met le tteok dans une autre machine qui va malaxer puis donner sa forme finale au tteok : en ficelles de 2 cm de diamètre qu'on peut ensuite couper en rondelles. 

Ils cultivent aussi des bluberries (je sais plus c'est quoi en français) et j'ai ainsi pu faire du pruning, c'est à dire couper les branches mortes ou qui peuvent gêner à la pousse. Les blueberries poussent sur des petits arbustes qui m'arrivent plus ou moins à l'épaule. 

 

En ce qui concerne l'organisation de mon travail : 

- petit déjeuner à 7h30 dans l'école maternelle (où Ahjumma est directrice ; on y prend nos repas en attendant que la maison soit rénovée) pour commencer le travail à 8h ;

- pause café à 10h ;

- déjeuner à 12h et on reprend le travail vers 13h15 ou 13h30 ;

- pause café vers 15h30-16h et le travail se termine vers 17h30-18h ;

- diner à 18h30. 

Les fermiers m'ont proposé d'allonger mon temps de travail en journée pour que j'ai mon samedi de libre (en plus du dimanche) et j'ai dit oui. Je fais donc de longues journées de travail qui me laissent épuisée à la fin de la semaine ! Mais le travail en soit n'est pas difficile, c'est sur le long terme que se ressent la fatigue. 

Le dimanche matin, je suis obligée d'aller à la messe et de déjeuner avec eux dans l'église. Après quoi, j'ai mon après-midi de libre (et heureusement qu'ils ne me demandent pas d'assister au service de l'après-midi, sinon je mourrais). Comme ils sont chrétiens, ils ne travaillent donc pas le dimanche. 

Et qu'est ce que je mange alors ?^^

Des croque-madames préparés par Julien
Des croque-madames préparés par Julien

Des croque-madames préparés par Julien

Pizza offerte le premier soir ) 21h...

Pizza offerte le premier soir ) 21h...

Les repas habituels
Les repas habituels

Les repas habituels

Thé traditionnel coréen

Thé traditionnel coréen

Vin coréen

Vin coréen

Vient ensuite le drama de la ferme ; eh oui, rien que pour vous, chers auditeurs, j'ai préparé l'histoire du siècle : 

J'ai expliqué au début de cet article que les fermiers possèdent une guest house pour le festival de fleurs qu'ils organisent en avril (c'est aussi là où je dors). Eh bien vendredi après-midi, ils sont accepté deux clients, deux hommes, à venir passer UNE NUIT (retenez bien) dans la guest house, exceptionnellement, alors qu'ils étaient plus tentés de refuser à cause des travaux de la maison. 

Alors que je travaillais dans le champ de jonquilles avec les Halmoni, je fais la connaissance de Patrick (28 ans), allemand et Julien (30 ans), français et adopté coréen. Comme ce dernier est aussi viticulteur (il fait du cognac dans la ville de... Cognac !), il est aussi intéressé par le travail de ferme et était donc tout motivé à venir travailler dans le champ. Ari Ajusshi, face à tant d'intérêt et de passion, permet donc à nos deux nouveaux workers intérimaires de partager notre diner en échange de leurs heures de travail. 

C'est là que cela devient intéressant : le soir même, nous sortons avec Ari Ajusshi, moi, Patrick et Julien pour tenter d'apercevoir la formation des oies sauvages au coucher du soleil. Comme nous n'avons pas pu les voir, nous nous rabattons donc dans un café. A l'intérieur, une femme coréenne (dans la quarantaine) s'intéresse à nous, puisque nous sommes étrangers et commence alors un étrange échange entre Julien et elle. Je ne sais comment, il finit par l'inviter à boire son café à notre table et je me retrouve à faire l'interprète entre elle, qui a publié son anglais et parle coréen, et lui qui ne parle pas coréen. De bout en bout, ils finissent par échanger leurs contacts et à se donner rdv pour le lendemain, sous les regards ébahis et hilares de Ari Ajusshi, Patrick et moi-même...^^

C'est là le début d'une histoire que je commencerai à raconter pour la semaine suivante !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article