Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Petit scarabée s'éveille...

Petit scarabée s'éveille...

... au pays des hommes libres : réflexions et travail en Thaïlande

Jour 14 - Au revoir !

Lundi 29 décembre 2014

La matinée commence par une discussion quelque peu sérieuse entre l'hôte et Daisuke, et que j'écoute attentivement (il m'est difficile d'intervenir quand ils parlent vu le haut niveau de coréen mais je peux suivre ce qu'ils se disent). Eo Wan Seo oppa dit à Daisuke que quand il voit quelqu'un, il est capable de discerner la personnalité en question de la personne et a dit que j'étais quelqu'un qui "abandonne". Au début, j'apprécie pas, mais il décrit le truc avec ses mains : quand il y a un mur ou un obstacle, je ne m'échine pas à aller devant mais "j'abandonne" puis je contourne l'obstacle. C'est donc un compliment ? Il dit qu'en restant telle que je suis, je suis sûre de bien avancer dans la vie. Que le karma t'écoute ! ><

Je me rappelle aussi que dans une précédente conversation, il a dit qu'en voyant mon mail lui demandant à quelle heure il préférait que j'arrive (et qu'il m'ait ensuite répondu à n'importe quelle heure en me filant son numéro), il en avait de suite déduit que j'avais une personnalité "libre" et qu'il aimait ce genre de personnalité, parce que la plupart des wwoofers ont plutôt tendance à lui envoyer des mails avec des jours et des horaires précis, bien cadrés.

Daisuke est assez marrant dans ses réactions, il approuve toujours ce que dit l'hôte et n'arrête pas de s'enthousiasmer pour les choses qu'il trouvent impressionnantes. Il n'arrête pas de répéter qu'il apprend beaucoup en étant dans la ferme et en discutant avec tout le monde. ^^

C'est aussi ce matin là que les hôtes ont reçu un courrier venant de l'association WWOOF Korea, et qui leur envoie une bouteille de umeshu (liqueur de prune) et un petit carnet rassemblant quelques hôtes : en première page se trouve Geum Sajangnim, de ma première ferme, et qui me cite (avec mon nom en toutes lettres) comme le wwoofer dont il a le meilleure souvenir ! Wouah ! Quel honneur !

Autrement, cette matinée commence avec de nouveau... du chili à dépiauter ! Aaaah gochû, quand tu me tiens... j'apprends à Daisuke comment faire et il finit par m'appeler Sunbaenim (titre qu'on donne à quelqu'un de plus âgé ou de plus expérimenté). Ben oui, je suis devenue une pro du gochû !

Pendant le déjeuner, je finis par apprendre que c'est en fait le dernier jour pour Daisuke et qu'il doit repartir à Séoul le jour même ! J'avais mal compris, ce n'est pas jusqu'au 5 janvier mais 5 jours de travail à la ferme ! Je lui dit donne mes coordonnées en espérant avoir de ses nouvelles et en profite pour prendre des photos commémoratives :

Daisuke, en train de faire la vaisselle pour la dernière fois...
Daisuke, en train de faire la vaisselle pour la dernière fois...

Daisuke, en train de faire la vaisselle pour la dernière fois...

L'après-midi, je le passe à faire le piment toute seule et j'ai pu joindre Yuna par téléphone. Elle n'a pas de numéro de tel coréen alors elle m'appelle par facebook ! Je ne savais pas que c'était possible sur les smartphones...!

Elle m'apprendre que le restaurant vegan où elle est actuellement est un peu bizarre : le seul boulot de Yuna est de faire la vaisselle mais la proprio lui demande de faire la vaisselle selon une méthode précise et par étapes ! Cela sidère Yuna : c'est juste laver de la vaisselle enfin ! 

Elle a très peu de conversation avec les hôtes et passe son temps soit à visiter Busan, soit à aller dans des cafés pour attraper internet : ben oui, comme elle dort dans la salle du resto et que le resto est utilisé en journée, elle ne peut même pas s'y reposer si elle en a envie. Elle me dit qu'elle aimerait chercher une autre ferme... Ah, la pauvre !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article